Avril

TUSSILAGE

Souvent confondues avec les fleurs de pissenlit, le tussilage est pourtant assez différent.
Bien que les deux fleurs soient jaunes, comestibles, de la famille des asteraées et parmi les premières s’épanouir avec la venue du printemps, le tussilage apparaît un peu avant le pissenlit.
On la reconnais bien à ses tiges qui comportent des petites écailles violacées et, par la suite, à ses feuilles qui, sous forme végétatives ont vaguement la forme d’un sabot d’âne. On l’appel d’ailleurs « pas d’âne », très différentes de celles du pissenlit.
En la cueillant assez tôt (tout juste ouverte) on peut manger la fleur crue ou revenue dans l’huile à la poêle. C’est aussi une plante médicinale utilisée, entre autre, en infusion contre la toux.

À consommer avec modération cependant car elle contient des alcaloïdes.

La fleur, assez répandu est malheureusement souvent considérée comme une mauvaise herbe. Malheureusement car elle permet aux abeilles de se restaurer à la sortie de leur long hivers québécois, youpi! N’oubliez pas de leur en laisser en cueillant maximum 1/3 de la taille.